La version de votre navigateur est obsolète. Afin de profiter pleinement du site Jet-Net.org, merci de télécharger la dernière verison d'Internet Explorer en cliquant ici.
Document sans titre
Un foil et des ailes, le jet-ski de demain volera !

Claudio Facchinetti est un ingénieur en électronique, passionné d'aviation et de navigation. Pour allier ses deux passions, il lance un projet de jet-ski avec des ailes et un foil, capable de voler 60 cm au-dessus de la surface de l'eau. Pour développer le Wataircraft, ce dernier lance une levée de fonds.

Allier l'air et la mer

Claudio Facchinetti veut développer un "toy" d'un nouveau genre, mêlant ses deux passions : l'aviation et la navigation. Cet ingénieur en électronique lance une levée de fond via Kikstarter pour lancer son projet, baptisé le Wataircraft, pour donner une dimension aérienne au projet. "L'idée c'est de créer quelque chose qui n'existe pas et de voir s'il y a un marché pour ça" nous explique Claudio. "Ce projet sera de transformer un jet-ski, qui présente une puissance intéressante – propulsion jet – pour en faire un ekranoplane, en lui ajoutant des ailes et une sorte de foil" ajoute Claudio.

L'Ekranoplan est le terme russe (wing In Ground effect en anglais) pour décrire un avion à effet de sol, c'est-à-dire un avion qui vole à très faible hauteur au-dessus d'une surface plane. "C'est un avion avec des ailes réduites, qui décolle, mais ne monte jamais très haut et reste en effet de sol. Il génère moins de trainées et a besoin de moins de puissance" détaille Claudio.

Une levée de fonds pour créer un jet-ski volant à foils

Avec cette levée de fonds, Claudio espère pouvoir réunir la somme de 65 452 € (70 000 francs suisses). Par ce biais, il espère d'abord voir s'il y a un marché pour ce projet (si la levée de fonds fonctionne), puis mener les études pour le développement du Wataircraft. "L'idée c'est de financer ce prototype (jet-ski, calculs, études, ingénierie…) pour prouver que ça marche" indique Claudio. La finalité – si la levée de fonds fonctionne – sera de commercialiser un produit fini ou de fournir un kit de transformation puisque n'importe quel jet-ski devra pouvoir être adapté.

Le Wataircraft sera donc un jet-ski avec des ailes et un foil minuscule – plutôt considéré comme un déviateur de jet – pour dévier le jet du jet-ski qui doit se retrouver dans l'eau, environ 1 m plus bas. L'engin sera capable de "voler" environ 60 cm au-dessus de l'eau. "On aura la sensation de voler au-dessus de l'eau à peu de frais, de se pencher sur le côté, de faire des virages… " détaille Claudio.

Mener des études et créer une équipe en Suisse

Pour l'instant, le Wataircraft n'en est qu'à l'état de croquis, Claudio Facchinetti, ayant fait appel à un designer pour coucher sur le papier sa vision des choses. Il fera également appel à un ingénieur aéronautique, tandis que lui-même occupera le poste de fondateur-concepteur. "Je possède pas mal d'expérience en vol, je suis pilote et j'ai déjà construit un avion expérimental. Je suis également passionné de navigation et je possède mon permis international de plaisance, j'ai fait les Glénans et je suis, à mes heures perdues, instructeur de bateau à moteur en suisse" indique Claudio, pour justifier son envie de produit un nouvel engin de plaisance.

La future équipe s'installera soit à Neufchâtel, soit à Vevey à côté de Lausanne (sur le lac Léman). Mais paradoxalement, les essais devront se faire en France, puisque les jets-skis sont interdits en Suisse, pour la pollution sonore.

"C'est un projet téméraire et le rêve et la vision sont là. Malheureusement, comme tout projet, si personne ne s'y intéresse, le projet tombera à l'eau. Résultats dans deux mois… "

Info Bateaux.com par Chloé Lottret

Le 2017-04-07 13:05:02 Par Admin
Catégorie : Divers

Retour vers les News