La version de votre navigateur est obsolète. Afin de profiter pleinement du site Jet-Net.org, merci de télécharger la dernière verison d'Internet Explorer en cliquant ici.
Document sans titre
Le pilote sétois est champion de France dès sa première année.

Sa première année sur le circuit aura été une totale réussite. L'an passé, Thomas Favolini s'était effectivement essayé au jet ski en participant, pour le plaisir seulement, à l'étape capagathoise du championnat de France Run Endurance. Il avait terminé à la quatrième place et l'idée de disputer l'épreuve nationale dans son intégralité avait alors germé dans son esprit.

Le Sétois a donc intégré le championnat de France cette saison. Et n'a pas tardé à lancer un message à tous ses concurrents. Les présentations ont effectivement été vite faites. Vainqueur des trois manches initiales disputées à Solenzara (Corse), il a ensuite imposé sa loi au Cap d'Agde lors de la deuxième étape avant de remporter les trois étapes suivantes, lors de l'étape de Fréjus. Début septembre, c'est à Pareloup (Aveyron) qu'il a ensuite poursuivi sa domination, en remportant les quatre manches qui étaient au programme de cette avant-dernière étape.

Quinze victoires en autant de manches disputées

Au moment d'arriver à Cavalaire (Var) pour la finale du championnat de France, Thomas Favolini en était donc à onze manches remportées sur onze.

Mais le pilote a de la suite dans les idées. Et, une fois de plus, aucun de ses concurrents n'a été en mesure de lui griller la politesse lors des quatre manches prévues sur le plan d'eau varois. Le Sétois est donc champion de France, avec quinze victoires en autant de manches disputées.

Une domination sans partage qui n'a pas manqué de susciter l'admiration de ses pairs. Lors de la remise des prix, à Cavalaire, le speaker a d'ailleurs parlé d'une "performance exceptionnelle, qui sera forcément très difficile à renouveler l'an prochain." Et de l'aveu même des chronométreurs, personne ne se souvenait d'une telle prouesse, dans n'importe quelle catégorie...

Info Midi Libre

Il faudra donc définir de nouveaux objectifs pour la saison prochaine, avec notamment les championnats du monde qui auront lieu début avril en Guadeloupe. Sur quelle machine et avec quelle préparation mécanique ? Thomas Favolini le décidera prochainement lors d'une mise au point avec Yamaha. Il est en tout cas certain qu'après une saison aussi remarquable, le Sétois sera attendu au premier virage...

Le 2016-09-27 11:12:31 Par Admin
Catégorie : Competition

Retour vers les News