La version de votre navigateur est obsolète. Afin de profiter pleinement du site Jet-Net.org, merci de télécharger la dernière verison d'Internet Explorer en cliquant ici.
Document sans titre
La fabuleuse histoire des Jet Ski Kawasaki

Grandissant dans les années 60 et au début des années 70, Kawasaki est aujourd’hui un constructeur emblématique de Jet Ski qui incarne la performance et l’insouciance propres à l’époque de sa création. Avec le fun en solitaire puis en famille au cœur de sa pensée et les performances de ses produits, il est naturel que toute une communauté de compétiteurs se crée en Europe et en Amérique.

Héritant des technologies venues des motoneiges notamment sur la compacité des moteurs 2 temps et leur capacité à fonctionner dans toutes les conditions, les premiers Jet Ski étaient monoplace.

Développés à partir de l’idée de l’entrepreneur américain Clayton Jacobson, les premiers bicylindres WSAA et WSSB ont été commercialisés en 1973 en quantité très limitées. L’objectif premier de Kawasaki était d’adapter ses prototypes aux contraintes imposées par la production de masse. Le premier modèle solo produit en grande quantité fut le JS400 de 1976.

Le premier Jet Ski multiplaces fut le X2 de 1986, un Jet Ski hybride permettant de conduire debout ou assis à deux. Les deux styles de machines rencontrèrent un vif succès auprès du public, que ce soit sur les lacs ou dans les stations balnéaires, plébiscités pour leur capacité à rivaliser avec les bateaux les plus rapides tout en étant stockables dans un garage domestique et transportables facilement sur une remorque derrière une voiture.

Au sujet de l’évolution des Jet Ski, les Jet Ski solos furent de plus en plus considérés comme des engins destinés aux experts et compétiteurs, tandis que les multiplaces apparurent comme la meilleure voie pour le divertissement familial car plus pratiques et confortables. En devenant un hobby très populaire en Amérique, il était évident que le plaisir et la performance seraient les axes de développement de ces produits mais sans toutefois négliger le raffinement.

Compte tenu de la notoriété de Kawasaki dans le domaine des trois cylindres et des moteurs deux temps, il était tout à fait normal que la génération suivante utilise des moteurs refroidis par eau utilisant ces architectures, débutée avec des 900cc en 1995 puis évoluant l'année suivante vers le puissant ZXi de 1100cc.

L’utilisation d’une conception classique des moteurs ne permettait pas d’atteindre le même niveau de performance qu’avec les moteurs 2 temps qui pouvaient avoir un bien meilleur rendement tant en termes de bruit que de pollution et de consommation. Les équipes de KHI ont « marinisé » le moteur de la nouvelle ZX-12R et l’ont inséré dans une coque spécialement développée pour la course avec pour résultat une impressionnante puissance de 250ch. L’Ultra 250X était né.

Il aurait été possible d’augmenter la cylindrée de l’Ultra à 1500cc pour obtenir plus de puissance et de couple, mais pour beaucoup ce n’était pas aller suffisamment loin dans la recherche de performance. L’idée d’un turbocompresseur a été étudiée mais cette technologie a finalement été rejetée en faveur de la suralimentation. Le résultat en a été une première augmentation de la puissance à 260ch puis plus récemment avec l’adoption d’un compresseur à doubles palettes à 310ch. Ce moteur est actuellement utilisé sur la série des Ultra 310, et avec la version LX qui embarque le système JetSound, Kawasaki prouve une fois encore que performances pures et fun sont loin d’être incompatibles.

Côté compétition, après quatre décennies de course, Kawasaki a prouvé avec son impressionnant palmarès que ses machines sont ce qui se fait de mieux. Notamment avec la légende Chris McCluggage qui a accumulé un nombre record de victoires et de titres de champion du monde dont 3 en 2013. Des coureurs Européens, le plus célèbre est peut être Jean-Bruno Pastorello (pilote officiel Kawasaki Motors France) qui a remporté le championnat du monde à Havasu en 2013 (en association avec McCluggage). C’est sa 3ème consécration d’affilé sur l’épreuve des 300 miles qui fait de lui un des pilotes avec le plus de réussite dans cette course. Plus près de chez nous, l’équipe Pastorello compétition a remporté le titre mondial à Vladivostok en 2013, Kawasaki continue donc ses prouesses sportives au fil des ans.

Kawasaki France

Le 2014-04-15 19:30:57 Par Admin
Catégorie : Divers

Retour vers les News