La version de votre navigateur est obsolète. Afin de profiter pleinement du site Jet-Net.org, merci de télécharger la dernière verison d'Internet Explorer en cliquant ici.
Document sans titre
Saint-Tropez › Ils veulent démocratiser le scooter des mers

Ici aux côtés du responsable événementiel de la Sema Dominique Falduto, Sébastien Bruno et ses amis passionnés de scooter des mers sont dans les starting-blocks pour créer leur nouvelle association.G. M.

Pour rendre le scooter des mers accessible au plus grand nombre, des passionnés s’apprêtent à créer un premier clubà Sainte-Maxime. Sébastien Bruno dévoile les contours de la future association.

Des engins vrombissants sillonnant un parcours dans les eaux maximoises devant une affluence considérable. Des pilotes qui rivalisent de talent pour manier leurs machines. Ça s'appelle la « Jet Cup » et ça se déroule une fois par an aux abords de la plage du centre-ville.

Mais si cet événement populaire connaît un succès incontestable à chaque fois au printemps, il n'en demeure pas moins qu'aucun club purement dédié à cette discipline sportive n'avait encore jamais été créé à Sainte-Maxime. Ce devrait être chose faite d'ici peu de temps.

« Que les jeunes vivent leur passion »

Plusieurs passionnés se sont unis pour créer la première association locale de scooter des mers. « Il existe une vraie demande autour de ce sport,estime l'instigateur du projet Sébastien Bruno, aux côtés de Sonia Miginiac, Myriam Fromentin et Thierry Scharf. Or, il n'existe qu'un seul club dans le golfe, à Cavalaire. Il n'y en a pas à Fréjus ni à Saint-Raphaël. »

Si le nom de la structure n'a pas encore été déterminé -- « on devrait s'orienter sur un intitulé comme Jet club maximois » indique M. Bruno --, elle devrait être affiliée auprès de la fédération française courant décembre. Un timing idéal pour organiser des événements dès 2014. « A terme, notre objectif sera d'organiser différentes compétitions et de participer à des animations diverses, explique le créateur. Le principe sera simple : les adhérents payeront une cotisation, qui nous permettra d'acheter du matériel. » On touche alors le véritable objectif de cette association : démocratiser le scooter des mers et le rendre accessible au plus grand nombre. « Je veux former des jeunes pilotes. C'est difficile aujourd'hui pour eux, car le matériel coûte cher. On sera là pour leur permettre de vivre leur passion en mettant des machines à disposition. »

Des randonnées à travers la Méditerranée et des entraînements mensuels pourront ainsi être organisés, avec une demande formulée auprès de la mairie pour lancer la création d'un parcours de bouées, du côté de la Nartelle. « On a besoin d'un arrêté municipal », précise Sébastien Bruno, qui a le titre de moniteur de scooter des mers, à l'instar de ses acolytes.

Tous sont désormais fin prêts à distiller leur savoir-faire aux futurs passionnés avides de sensations aquatiques fortes.

Info VarMatin.com du 6/12/2013

Le 2013-12-08 21:18:59 Par Admin
Catégorie : Club-Asso

Retour vers les News